Adieu mon gros chat...

Publié le par Mamaurèle

Ca y est, mon gros pepère chat s'en est allé... Après 18 ans à mes côtés, hier était venu son moment de mourir.

J'ai passé plus d'années de ma vie avec lui que sans lui. C'est dire si c'était un compagnon de longue date... il était à mes côtés quand j'étais au collège, puis adolescente, puis étudiante, puis jeune maman. Tant d'étapes dans ma vie ou il me consolait quand j'avais du chagrin, ou sa présence chaude et ronronnante me réconfortait. Ma bouillotte musicale...

 

Mon gros chat! je t'ai tant aimé! Quand je t'ai découvert hier matin, blotti dans ta caisse de litière, sans vouloir en sortir, ni manger, j'ai compris que tu te cachais pour mourir... Ton coeur si fatigué par cette longue (et si belle) vie, était arrivé en bout de course...

 

Il m'a fallu puisser toutes mes forces pour expliquer à mon petit bonhomme et à ma grande fille que leur vieux pépère chat avait finit sa vie et attendait de pouvoir mourir tranquillement...

Pour respecter son besoin d'intimité, on l'a installé confortablement dans un petit coin au calme, dans sa caisse de voyage...pour son dernier voyage... Ils l'ont caressé. Ma fille lui a parlé, lui a dit son adieu avec ses mots, ses larmes...

Quelle tristesse... J'ai expliqué aux enfants que j'emmenerai chez le vétérinaire pour qu'il lui fasse une piqure qui l'endorme doucement pour qu'il puisse ensuite mourir tranquillement. Qu'il ne serait plus là quand ils rentreraient de l'école et de la crèche...

Je n'ai pas vécu dans ma vie beaucoup de choses plus difficiles que ce (si court...)  trajet pour emmener mon chat pour un dernier voyage. Affaibli par sa fin de vie, il ne pesait presque plus rien dans mes bras, même si pour moi il était toujours mon gros pépère, ma grosse mousse...

Je me suis blottie contre lui, pour sentir sa chaleur, son odeur, la douceur de son poil, pendant qu'il s'endormait apres sa piqure d'anesthesie. Puis le vétérinaire a emporté mon gros chat dans ses bras et c'était fini.

Jusquà la fin, il est resté si beau... avec ses beaux yeux bleus...

 

P1070873--640x480-.JPG

 

 

Une dernière photo de mon gros pépère, un gros câlin blotti contre ma petite puce, il y a quelques jours, alors qu'elle fêtait ses 4 ans...

 

Ma fille l'aimait tant... On le pleure ensemble.

 

Adieu mon Boboy, on t'a tant aimé... Mon gentil chat, mon beau chat...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Je sais très bien ce que ça fait de perdre un animal de compagnie… De plus, il a passé 18 ans avec vous ; ce n’est pas rien. Avez-vous trouvé un autre matou depuis ?
Répondre
H
Bonjour, je trouve votre choix très juste! j'ai moi même envie avec mon futur mari bientôt, d'élever mes enfants et de ne pas aller travailler!<br /> Je veux être présente pour eux dès qu'ils auront besoin de moi! Seulement, c'est vrai que j'apprehende un peu; mon fiance m'accompagne dans mon choix et me soutient, mais j'ai peur de galerer<br /> financierement, et c 'est vrai que j'aime m'octroyer quelques petits plaisir. Pourrais-je encore réaliser ce que j'aime faire en ayant que les ressources de mon fiancé?<br /> <br /> Merci de votre reponse, je trouve votre blog genial et vous avez l'air très épanouie!
Répondre
M
Merci pour ton commentaire. Ca fait toujours chaud au coeur :-) On s'habitue peu à peu à l'absence de notre gros pepère. Mais on le pleure toujours un peu chaque jour, la peine est encore vive! Les<br /> animaux peuvent nous apporter tellement...
Répondre
C
18 ans c'est une belle longue vie à tes côtés, je suis émue de te lire, d'autant plus qu'il ressemble à la siamoise que j'avais il y a des années et que j'adorai par dessus tout mais qui n'a<br /> malheureusement pas vécu si longtemps, je sais combien il est dur de les voir partir.
Répondre